Palais idéal du facteur Cheval

  • 0

Palais idéal du facteur Cheval

facteurcheval Un jour d’avril 1879, au retour de sa tournée quotidienne de facteur rural, Ferdinand Cheval, qui a alors 43 ans, bute sur une pierre si bizarre qu’elle lui rappelle un rêve qui sombrait peu à peu dans l’oubli : un rêve féérique dépassant son imagination. Il va consacrer 33 années de son existence à modeler, nuit après nuit, un monument d’obstination.

Cliquez ici ou sur la photo pour accéder directement au site


Abonnez-vous à notre newsletter

Sélectionner une liste :

Recent Post

Bientôt le concours du meilleur vigneron cuisinier comme en janvier 2013

%d blogueurs aiment cette page :